La biographie de Florence Cestac!

Florence Cestac est née un 18 juillet à Pont-Audemer. Après une scolarité modeste (pas de diplômes trop voyants), elle intègre en 1965 les Beaux-Arts de Rouen et en 1968 les Arts décoratifs de Paris. Elle dessine pour Salut les copains, Lui, 20 ans, et rencontre Étienne Robial, avec qui elle ouvre en 1972 la première librairie de bande dessinée parisienne et fonde en 1975 les éditions Futuropolis. Dans le feu de l’action, elle devient maquettiste, emballeuse, livreuse, photograveuse, traductrice, nounou d’auteurs, attachée de presse et directrice de collection. Elle voit défiler dans son bureau toutes sortes de jeunes talents en friche, pas toujours bien peignés ni très polis, et racontera cette expérience enrichissante avec Jean-Marc Thévenet dans un livre intitulé Comment faire de la bédé sans passer pour un pied-nickelé.


Parallèlement, elle crée le personnage de Harry Mickson : une sorte de haricot (le haricot dodu du cassoulet, pas le modèle régime) vêtu d’une salopette-short d’où émergent quelques bras et jambes caoutchouteux, un gros nez et un béret directement vissé à la cervelle. Ce rejeton illégitime de Mickey Mouse, qui se balade dans (À Suivre), Métal hurlant et Charlie, est promu mascotte de Futuropolis et du Mickson B.D. Football-Club.


Elle reçoit en 1989 l’Alph’art de l’humour d’Angoulême pour Les Vieux Copains pleins de pépins, et crée les aventures de Gérard Crétin dans Mikado. Dans Le Journal de Mickey, elle transforme la rubrique jeux des Déblok en bande dessinée.


En 1997, elle récolte un deuxième Alph’art de l’humour pour Le Démon de midi, hilarante tragédie post-conjugale où l’on voit un quadragénairequitter son épouse usagée pour une plus fraîche. Ce chef-d’oeuvre d’humour vache, désarmant de franchise, est adapté au théâtre par Michèle Bernier et Marie Pascale Osterrieth, où il connaît un énorme succès. Inondant la presse (Play-Boy, Cosmopolitan, L’Hebdo des juniors, Quo, etc.) de ses dessins humoristiques à "gros nez", elle rapatrie la famille Déblok chez Dargaud en 1997.


En 1998 paraît La Vie en rose, album retraçant la jolie vie de Noémie, monomaniaque du ravissement. En 1999, c’est Du sable dans le maillot (dans le genre projection des diapos de vacances), et en 2000, Les Phrases assassines, avec Véronique Ozanne - un recueil, cruel et tordant, des ces petits mots doux qui vous envoient un môme en analyse pour quinze ans.


D’autre part, depuis 1993, Florence expose
ses oeuvres hors BD (souvent en trois dimensions) à la galerie Christian Desbois :
1993: Oeuvres récentes
1994: Trophées
1996: L’obsédante image
de la biche au bord de l’eau

2000: Piquante!
2004: Bustes et Camemberts


En 2000, elle reçoit le Grand Prix de la ville d’Angoulême, ce qui fait d’elle la présidente d’Angoulême 2001, avec jury presque exclusivement féminin et rétrostective passionnante de son oeuvre.


En 2002, elle publie La Vie d’artiste (autobiographique à quelques broutilles près), et en 2004, Super Catho sur un scénario de René Pétillon (une enfance catho dans la Bretagne des années cinquante). En 2005, alors que Le Démon de midi est porté à l’écran, elle lui donne une suite finement intitulée Le Démon d’après midi.

De 2004 a 2006 elle publie dans le magazine Pif Gadget La fée Kaca et son mal Cuit-cuit, fable désopilante d'une fée vivant à la campagne qui a le pouvoir de transformer en crottes pour quelques heures, tous ceux qui l'indisposent . Elle est mariée avec Arnold qui n'aime que les bains chauds toute la sainte journée et elle est toujours accompagnée d'un oiseau jaune qui n'a que des vacheries à dire. L'intégrale des pages est parue en album aux Humanoïdes Associés en 2007.

Elle publie régulièrement dans le revue "Le Monde des ados" une page Les ados Laura et Ludo sur l'univers de l'adolescence comme si vous y étiez .Série qui est reprise en albums chez Dargaud depuis 2007. Trois tomes sont disponibles.


En 2007, elle publie La véritable histoire de Futuropolis, fabuleuse aventure éditoriale et humaine, dont elle fut l'une des principales actrice de 1972 à 1994. Futuropolis qui fut au départ la première librairie de bandes dessinées à Paris se transformera en maison d'édition où s'épanouiront les grands noms du 9e art et l'éclosion d'un nouveau genre: la bande dessinée d'auteur.


En Janvier 2009 : elle au dessin et Jean Teulé au scénario, ils réalisent la biographie de Charlie Schlingo sous le titre Je voudrais me suicider, mais j'ai pas le temps. Charlie Schlingo, auteur de bandes dessinées décédé en 2005, était un poète déglingué dont la vie incroyable oscillait entre tragédie et farce énorme. Ils l'ont tous les deux bien connu et Jean a soigneusement mené l'enquête auprès de tous ceux qu'ils l'ont côtoyé.


En Septembre 2009 elle publie dans la collection "J'aime pas..." chez Hoëbeke J'aime pas les gens qui se prennent pour..., galerie de portraits de tous ces tristes individus aux comportement réglés sur des stéréotypes qui finissent toujours par vous empoisonner la vie. Exemple: la fille qui se prend pour le psy de service, le mec pour le mari parfait, l'ado pour une boule de souffrance, l'écolo modèle, etc...


Elle participe avec quelques dessins au nouveau spectacle de Michèle Bernier "et pas une ride" à partir de janvier 2010. En Mars 2010 parution du tome 4 "les ados Laura et Ludo". En Avril 2011 avec Nadège Beauvois elle publie chez Dargaud On va te faire ta fête maman un recueil de 100 dessins illustrant de vraies phrases assassines concernant la maternité . Un livre drôle et utile aux futures mères et nouvelles mamans qui bien souvent doutent d'elles-même et se sentent très seules. Préface de Martin Winckler.


En Octobre 2011 sur un scénario de Tonino Benacquista sortira l'album Des salopes et des anges toujours chez Dargaud. 1973: alors que mille avortements clandestins sont pratiqués par jour et que, chaque jour, une femme en meurt , l'interruption de grossesse est toujours interdite en France.Elle est autorisée en Angleterre et nos trois héroïnes se retrouvent dans un car affrété par le MLAC (mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception), en route pour Londres où elles vont se faire avorter. Trois femmes très différentes: Maïté, larguée par son "chéri" parce qu'un gosse n'entre pas dans son plan de carrière, Anne Sophie, bourge de Neuilly, deux enfants, un amant; Odile; une jeunette qui milite sur tous les fronts et qui s'est retrouvée enceinte; elle aussi. Aller retour dans la journée, tristesse d'un voyage qui va connaître des détours inattendus.


En 2012, Qui dit chat dit chien, petit manuel à l’usage des maîtres , sur les textes de Marie-Ange Guillaume. Est-ce possible de vivre avec un chat et un chien ? Voici un manuel savoureux et drôle et décalé à l’usage des propriétaires de ces deux animaux.


Mai 2013 , Le Démon du soir ou la ménopause héroïque. Après le Démon de midi, la femme de 40 ans, le Démon d’après-midi, celle de 50, voici celle de 60 ans. Madame, si vous avez le corps qui se déglingue, un mari à la retraite qui tourne en rond, des parents à la mémoire qui flanche, des enfants et petits-enfants envahissants, tout est normal: vous venez d’atteindre le cap du troisième âge. Toujours raconté avec humour, tendresse et sensibilité et avec un seul mot d’ordre: ne jamais baisser les bras !


Juin 2013, les Ados Laura et Ludo l’intégrale. En plus petit format que les 4 tomes déjà parus chez Dargaud, voici toutes les pages parues depuis l’an 2000 dans le journal le Monde des Ados.


Aout 2014, La capture du tigre par les oreilles sur un texte de Jean-Bernard Pouy dans la collection les petits polars Le Monde.


Octobre 2014, L’élevage des enfants sur les textes d’Emmanuel Prelle et Emmanuel Vincenot aux éditions Wombat. Un hilarant voyage dans le monde de l’enfance et de l’adolescence, cet univers coloré où se mêlent innocence et odeurs de pieds, pudeur et toxicomanie, acné et Père Noël .


Avril 2015, un amour exemplaire sur un scénario original de Daniel Pennac.
Quand j’étais petit, mes voisins s’aimaient d’amour drôle. -Germaine, pourquoi jean et toi vous n’avez pas d’enfant ? -Mon petit, en amour pas d’intermédiaire ! -Jean, c’est vrai, que Germaine et toi vous ne travaillez pas? -Mon garçon, en amour le travail est une séparation. Ca choquait les bourgeois alentour. Moi, je les regardais s’aimer. DP


Septembre 2016, Filles des oiseaux.
Cette pension religieuse au parfum fortement rétrograde a bien existé, et pas au Moyen Age, mais dans les sinistres années qui ont précédé Mai 68. Florence Cestac y est restée de la sixième à la seconde et dans ce récit, beaucoup de choses ont valeur de documentaire. Filles des oiseaux  est une construction arachnéenne de souvenirs entremêlés, réels , très exagérés ou a peine, saupoudrés  d’imaginaire et de rire salvateur. Toutes les détresses, les peurs et les hontes vécues à l’adolescence sont là, mais enrobées d’une joyeuse légèreté parce que l’auteure a cette politesse appréciable qui consiste à ne jamais déprimer le lecteur et à faire du beau avec du moche, ou du rigolo avec du pénible. quand au dessin, aussi vif que touchant, teinté tout le long d’une couleur sanguine accordée à la sinistrose ambiance, il éclate à la dernière page sur la promesse de Mai 68 : "nous allions tous ensemble changer ce pays tout gris".
La suite dans le tome deux.


Harry Mickson & Co.
Il était une fois Harry Mickson, premier « gros nez » de Florence Cestac, né dans les seventies, sur les pages de l’éphéméride posée sur le bureau de la légendaire librairie Futuropolis Paris 15ème. C’est là, en attendant les clients, que Florence gribouille les événements majeurs . C’est le rejeton illégitime de Mickey Mouse et Harry Dickson : une sorte de haricot équipé de bras et jambes caoutchouteux, d’un béret directement vissé à la cervelle et, bien sûr, un gros pif. Il a traîné ses basques dans les journaux Métal hurlant, A suivre, L’Echo des savanes, Ah !Nana, Chic et Pilote. Il a gagné le prix humour en 1989 au festival d’Angoulême avec "les vieux copains pleins de pépins". Retrouvez ici les premiers pas du « french Miquet » et son fidèle Ratier.



Mur d'immeuble à Angoulème


La pièce de théâtre
Le démon de midi en Italie


Couverture The Observer


Tirage réalisé à l’occasion
du salon SoBD décembre 2016.
Galerie Oblique. Paris


Ex-libris pour
la librairie Super Héros.
Paris


Exposition à la
galerie Martel, 2016